Navigation – Plan du site
Articles

Le récit semi-autobiographique comme angle d’approche de la culture des milieux de la finance en anglais de spécialité : l’exemple de Liar’s Poker

Approaching organizational culture in the world of finance through semi-autobiographical narratives: the case of Liar’s Poker
Marc Eline
p. 123-143

Résumés

Cette étude a pour objet de souligner l’intérêt que peut présenter, pour la recherche en anglais de spécialité, l’analyse d’un récit à mi-chemin entre la FASP et une autobiographie. L’analyse a pour support Liar’s Poker (1989), dont l’auteur, Michael Lewis, a travaillé pour Salomon Brothers à New York et à Londres en tant que vendeur d’obligations dans les années 1980. Son témoignage a été analysé dans le but de rechercher les traits caractéristiques des pratiques des professionnels de la finance de l’époque, à une période de forte financiarisation des économies occidentales. Les hypothèses qu’une lecture cursive a permis de formuler sur la nature de ces comportements ont été vérifiées à l’aide d’un concordancier. Les résultats mettent en relief l’impact que la période des années 1980 et la culture aux multiples facettes qui lui est associée ont pu avoir sur la réputation des milieux de la finance dans l’opinion publique et l’importance, pour les organisations, d’une gestion dynamique de leur culture. Liar’s Poker permet ainsi une meilleure appréhension des usages et pratiques d’un milieu professionnel pour le chercheur comme pour son public d’étudiants, futurs professionnels.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mars 2018.

Plan

1. Présentation et intérêt du choix de l’ouvrage
2. Cadre théorique
2.1. Un genre hybride, entre FASP et autobiographie
2.2. L’apport des travaux des sociologues pour aborder la culture professionnelle
3. Méthodologie
4. Résultats et analyse
Conclusion

Aperçu du texte

Étudier l’anglais de la finance consiste, comme pour toute variété spécialisée de l’anglais, à aller au-delà de l’approche terminologique qui permet d’appréhender les concepts du domaine, pour élargir le champ d’investigation en s’intéressant au contexte textuel et culturel propre au milieu concerné, sans négliger l’axe diachronique. La prise en compte de la double dimension langue-culture est, en effet, essentielle pour approfondir la compréhension d’un milieu et de sa culture, en ayant appréhendé la façon dont il est structuré et fonctionne ainsi que les règles qui régissent la communication et les relations entre les acteurs de ce milieu spécialisé. Maîtriser l’anglais de la finance exige donc d’être au fait de la culture et de la logique professionnelles qui prévalent dans les milieux de la finance.

C’est en nous fondant sur cette logique que nous avons envisagé de choisir comme angle d’approche le récit d’un professionnel : dans Liar’s Poker, Michael Lewis décrit ses deux ans et...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marc Eline, « Le récit semi-autobiographique comme angle d’approche de la culture des milieux de la finance en anglais de spécialité : l’exemple de Liar’s Poker », ASp, 71 | 2017, 123-143.

Référence électronique

Marc Eline, « Le récit semi-autobiographique comme angle d’approche de la culture des milieux de la finance en anglais de spécialité : l’exemple de Liar’s Poker », ASp [En ligne], 71 | 2017, mis en ligne le 01 mars 2018, consulté le 20 août 2017. URL : http://asp.revues.org/4979 ; DOI : 10.4000/asp.4979

Haut de page

Auteur

Marc Eline

Marc Éline est maître de conférences en anglais économique et financier à l’Université Panthéon Assas – Paris 2. Il s’intéresse au management et au milieu bancaire. Il a travaillé pendant plus de vingt ans dans les domaines de la finance et des relations économiques internationales. marc.eline@free.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo GERAS -Groupe d'Etude et de Recherches en Anglais de Spécialité
  • Revues.org